La ville de Marrakech accueillera la biennale de la danse en Afrique du 22 au 27 novembre prochain, un rendez-vous culturel de premier plan organisé à l’occasion de la 15e édition du Festival international de danse contemporaine à Marrakech, «On Marche».

Selon les organisateurs qui ont entamé la dernière ligne droite des préparatifs, il s’agit d’une rencontre entre deux événements phares. D’un côté́, le festival « On Marche », qui s’est forgé, depuis sa création en 2005, une place de choix dans le paysage culturel marocain. De l’autre, la Biennale de la Danse en Afrique, lancée en 1997, avec l’objectif de faire découvrir des talents et d’assurer la promotion de la création chorégraphique du continent. 

La biennale est itinérante. Elle s’est déjà tenue à Luanda (Angola), Antananarivo (Madagascar), Paris (France), Tunis (Tunisie), Bamako (Mali), Johannesburg (Afrique du Sud) et Ouagadougou (Burkina Faso). Pendant une semaine, la ville marocaine vibrera au rythme d’un programme riche en master class, en conférences, en projections de films sur l’histoire des danses africaines et en représentations chorégraphiques. Plusieurs performances artistiques sont au programme  dans des espaces publics. 

« Nous allons notamment mettre en lumière les créations de 20 jeunes chorégraphes émergents à travers le volet Génération 2020 », a-t-on indiqué. A savoir également que la création marocaine ne sera pas oubliée grâce à une plateforme dédiée aux jeunes talents du Royaume. Au total plus de 100 artistes évoluant au sein de 34 compagnies du continent africain sont attendus.