Avec 40 ans d’expérience sur le marché, NileDutch, qui vient d’être reprise par Hapag-Lloyd, est l’une des principales compagnies de transport maritime opérant le long de la côte africaine occidentale. Basée à Rotterdam, la compagnie est présente dans 85 sites à travers le monde et dispose de 16 bureaux dont ceux en Angola, au Congo et au Cameroun.

L’opération d’acquisition de l’entreprise néerlandaise de transport de conteneurs Nile Dutch Investments B.V. (NileDutch) a été finalisée il y a quelques jours par Hapag-Lloyd suite à un accord d’achat-vente signé en mars dernier et l’obtention des autorisations réglementaires de toutes les autorités antitrust compétentes.

« Nous sommes très heureux de cette transaction et sommes impatients de travailler avec nos nouveaux collègues à la concrétisation de l’incroyable potentiel offert par l’Afrique », s’est enthousiasmé Rolf Habben Jansen, Directeur général de Hapag-Lloyd. « Avec le personnel de NileDutch qui rejoint notre société, Hapag-Lloyd accroît considérablement le nombre de ses collaborateurs sur le terrain en Afrique. Nous sommes ravis d’accueillir les 320 employés de NileDutch au sein de la famille Hapag-Lloyd. »

Bref, Hapag-Lloyd compte miser à fond sur NileDutch pour mieux s’iposer sur le continent. En fonction des conditions du marché, les deux compagnies ont l’intention d’intégrer la majeure partie de leurs activités dès la fin de cette année pour offrir à leurs clients tous les avantages du regroupement de leurs réseaux. Outre ses 7 lignes régulières, NileDutch apporte également une capacité de transport d’environ 35 000 EVP et une flotte de conteneurs d’une capacité d’environ 80 000 EVP.

« L’intégration sera effectuée dans les meilleurs délais de manière à garantir une synergie commerciale complète d’ici la fin 2021 », a-t-on fait savoir et il est clair que NileDutch aura à mettre en œuvre une stratégie particulièrement offensive pour se renforcer en Afrique selon le souhait de son nouveau propriétaire.