L’ONG Force et Technidev ont organisé le 11 juillet 202 la grande finale du concours baptisé « Miss intellect » pour le Tchad. L’événement qui est à sa première édition s’est tenu au Radisson Blu hôtel de N’Djamena, en présence des responsables des deux entités organisatrices, des parents des candidates et plusieurs autres invités.

Concours sous régional, Miss intellect pour objectif, selon ses promoteurs, de valoriser la beauté intellectuelle féminine. Il est dédié aux lycéennes et les jeunes filles âgées de 18 à 25 ans et accorde une importance de premier plan au TIC et aux innovations. C’est sous le slogan « Parce que la beauté intellectuelle compte » que le concours a été organanisé, devant un grand public et un jury à sa tête Achta Saleh Damane.

Les 12 candidates présélectionnées des différentes provinces du Tchad ont chacune manié la langue française sur des thématiques catégorisées à savoir les mathématiques, la littérature et, bien entendu, les innovations et les TIC.

Dans la catégorie mathématiques, c’est Seidé Siboro de la province du Ouaddaï  qui a été élue Miss intellect. Côté de la littérature, c’est Remadji Aleyo Gloria, fille de la province du Logone Occidentale qui a capté l’attention du jury. Ndil Ndoky, elle aussi originaire de la province du Ouaddaï, a remporté le premier prix dans la catégorie innovations. Et, enfin, Yanroï Beadoummadje,a été  élue Miss intellect dans la catégorie TIC. Les quatre Miss intellect représenteront le Tchad à la déclinaison sous régionale de l’événement qui se tiendra au Niger.