Lancé en juin 2019 lors de l’African Energy Forum (AEF) au Portugal, le Transparency Tool vise à rectifier la mauvaise perception qu’on a de l’expérience de paiement des services d’utilité publique de l’Afrique. En parallèle avec la Regional Liquidity Support Facility (RLSF), le Transparency Tool est une initiative clé issue du partenariat entre l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) et la banque de développement allemande, KfW.

Transparency Tool est surtout connu en tant que plateforme en ligne qui enregistre et communique de l’information sur les paiements versés par les services publics nationaux aux producteurs d’électricité indépendants (IPP) de l’Afrique subsaharienne.

Selon ses promoteurs,  Transparency Tool est un moyen pour assainir le fonctionnement des services publics, mais aussi une initiative pour encourager des investissements additionnels dans des projets d’énergie renouvelable en Afrique. L’outil a été conçu par Dun & Bradstreet (D&B), qui héberge également l’outil.

Rappelons que l’ACA et la KfW, forts d’un financement octroyé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération et du Développement Économiques (BMZ), ont mis sur pied le RLSF en 2017. La facilité a été créée pour aborder le changement climatique et attirer des investissements en appuyant des projets d’énergie renouvelable en Afrique. Les IPP de pays signataires du Protocole d’entente du RLSF peuvent se prévaloir de la facilité. Sept pays y ont souscrit à ce jour, à savoir le Bénin, le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Madagascar, le Malawi, l’Ouganda et la Zambie.

En plus de pouvoir potentiellement accéder au RLSF, les IPP qui exploitent des activités dans ces pays peuvent s’enregistrer dans le Transparency Tool, puisque le protocole d’entente conclu entre l’ACA et les gouvernements hôtes et services d’utilité publique concernés autorise l’ACA à enregistrer et publier occasionnellement l’information de paiement sans enfreindre les ententes de confidentialité des PPA et/ou de la documentation gouvernementale à l’appui. Les IPP intéressés à utiliser le Transparency Tool peuvent le faire gratuitement.