L'Africa Enterprise Challenge Fund (AECF), actuellement dirigé par Victoria Sabula, a lancé un fonds de soutien à l'innovation de 1,2 millions de dollars US pour libérer le potentiel des énergies renouvelables et susciter de nouvelles opportunités commerciales dans les pays du Sahel et particulièrement au Burkina Faso et au Mali.

Grâce à ce fonds, les entreprises et les entrepreneurs de ces pays ont la possibilité de demander un financement pour renforcer leur préparation au marché des innovations prometteuses, ainsi que pour obtenir un soutien financier, technique et de mise en réseau afin de transposer à grande échelle les prototypes existants et éprouvés.

Les solutions permettant de réduire les impacts négatifs associés à l'utilisation des modes de cuisson traditionnels au niveau des ménages et des institutions, de renforcer la résilience des communautés face au changement climatique et de soutenir les utilisations fructueuses telles que le pompage de l'eau, l'agro-transformation, les services de refroidissement et de réfrigération sont des exemples que le fonds entend soutenir. 

En faisant acte de candidature, les entreprises et les entrepreneurs devront montrer comment les innovations qu'ils proposent transformeront les moyens de subsistance des ménages à faibles revenus par la création d'emplois et la diversification de ces moyens de subsistance. 

Le fonds de soutien à l'innovation s'appuie sur l'initiative REACT (Énergies renouvelables et technologies d'adaptation au changement climatique) de l'AECF, qui a été lancée pour aider le secteur privé à développer et à étendre ses technologies d'énergie propre aux communautés rurales d'Afrique. Le fonds investira dans des technologies qui répondent aux besoins du marché, tout en accélérant le développement de solutions existantes pour mieux servir les communautés africaines et non les technologies au stade de prototype.