Suite à la concession d’un terrain de 12 ha à la société CREC DJB SAS, Electricité de Djibouti (EDD), dirigée par Djama Ali Guelleh, a signé un accord de rachat d’électricité (PPA) avec l’entreprise américaine pour un volume de 35 MW. CREC DJB assurera la construction et l’exploitation d’une centrale biomasse à Loyada. Le coût total du projet est estimé à 190 millions USD. 

La  centrale  pourrait  produire  jusqu’à  40  MW  à  partir  des  déchets  solides  de  Damerjog  (future  base d’industrie  lourde  de  Djibouti).  Avec  90  %  des  équipements  fabriqués  aux  Etats-Unis, représentant 150 millions USD, ce projet constitue  le premier projet d’infrastructure  américain dans le pays. 

Rappelons que c’est au mois d’août 2020 que le ministère djiboutien de l’énergie chargé des ressources naturelles avait signé un contrat de concession en plus de la licence de production d’énergie avec CREC-DJB pour la mise en place d’un parc d’énergie renouvelable (PER) dans la zone industrielle de Damerjog.

Ce parc produira 40 MW, dont 35 MW seront vendu à l’EDD, à partir des déchets solides municipaux (DSM) et des pneus usés en utilisant la pyrolyse comme procédé de transformation et de production d’électricité. Ce projet permettra la création de 200 emplois dans sa phase de construction et 100 emplois permanents.

L’urbanisation grandissante de la ville, l’accroissement de la population et donc de la quantité de déchets ménagers ainsi que l’évolution des technologies de transformation industrielle ont été les facteurs déclencheurs pour que Djibouti se tourne vers l’utilisation de la biomasse pour satisfaire sa demande croissante en électricité.