Les bonnes performances réalisées au cours de ces derniers mois place la Bourse de Lagos parmi les plus belles opportunités de rendements élevés pour les investisseurs. La place nigériane sort son épingle du jeu grâce notamment à des taux d’intérêt bas sur les obligations du Trésor et une inflation en augmentation. 


Le mois dernier, la Bourse de Lagos a connu sa meilleure réalisation depuis janvier 2018. Le Nigerian All Share Index, son principal indice, a enregistré une hausse de 14,7% sur la période. C’est la seconde performance pour cet indice depuis 10 ans. 


Selon les experts, le marché financier nigérian doit ce succès quelque peu inattendu à la volonté des investisseurs institutionnels et particuliers de profiter comme il se doit des mesures prises par les autorités pour atténuer les impacts néfastes de la crise sanitaire, et particulièrement de la décision de la Banque centrale du Nigeria de diminuer significativement ses taux directeurs.


Les mesures prises ont débouché notamment sur une hausse de la liquidité des établissements bancaires qui continuent de miser fortement sur les bons du Trésor. Une donne qui se traduit par une baisse des intérêts mais aussi par la progression des prix. 


L’agence Ecofin estime qu’avec de nombreuses entreprises cotées sur le Nigerian Stock Exchange sous-évaluées, les investisseurs y ont vu une opportunité de croissance ; une bonne nouvelle pour de nombreux fonds boursiers, notamment britanniques et sud-africains, qui ont des positions sur des entreprises de la Bourse de Lagos.


Le marché financier nigérian est actuellement en mode rattrapage. Et il semble qu’il est décidé à mieux séduire les investisseurs étrangers après quelques années de léthargie. Selon les observateurs, une visibilité plus claire sur la disponibilité d’un vaccin anti-covid-19 et une meilleure organisation des pays producteurs de pétrole devraient permettre au Nigeria de connaître une reprise économique conséquente.