Le célèbre homme d’affaires sud-africain Patrice Motsepe, dixième homme le plus riche d’Afrique selon Forbes, a décidé de se porter candidat à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF). Connu jusqu’ici pour ses activités dans les mines et la finance, le milliardaire vient de faire savoir que dans le domaine de la gouvernance sportive de haut niveau, il faut désormais compter sur lui.


Le prochain patron de la CAF sera connu lors de l’assemblée générale élective de l’organisation, qui se tiendra en mars 2021 au Maroc et la date limite de dépôt des candidatures est le jeudi 12 novembre. Et Patrice Motsepe fait figure de candidat surprise, lui qui a forgé son image « loin des terrains de football », selon l’agence Ecofin.


Mais le foot n’est pas étranger que ça pour le magnat sud-africain. Il est en effet à la tête du club sud-africain de football des Mamelodi Sundowns. Pour Danny Jordaan, le président de la fédération sud-africaine de football (SAFA), Patrice Motsepe à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) sera « une révolution » qui sera très positif pour le continent.


Outre le patron du foot sud-africain, la candidature de Motsepe a aussi reçu l’appui d’Isha Tejan-Cole Johansen, présidente de la fédération sierra-léonaise de football et du Nigérian Amaju Pinnick. S’il a au départ pensé se lancer dans la course, le président de la fédération nigériane de football a, au final, choisi de supporter le milliardaire sud-africain.


« La présence dans la course de Jacques Anouma, parrainé par la Côte d'Ivoire, et surtout celle de l’actuel président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad, candidat à sa propre succession, n’est pas un obstacle insurmontable », a soutenu Amaju Pinnick avant de lancer qu’il est convaincu à 100% que Patrice Motsepe sera le prochain président de l’instance faitière du football africain.


Mais Ecofin estime que cette assurance ne sera peut-être pas suffisante car même fragilisé par des affaires de corruption et de harcèlement sexuel, Ahmad Ahmad a déjà reçu le soutien de 46 fédérations sur les 54 que compte l’Afrique. Jusqu’ici, seulement quatre pays ont affiché clairement leur soutien à Motsepe : l'Afrique du Sud, le Nigeria, la Sierra Leone et le Botswana.

Né à Soweto le 28 janvier 1962, Patrice Motsepe est issu d'une famille princière d'un clan de la tribu Tswana, une des plus grandes minorités noires de l'Afrique du Sud (la langue Tswana est aussi l'un des onze idiomes officiels). Il commence à travailler jeune, pendant les vacances scolaires, dans la boutique de son père, une Spaza shop, ce qui ne l'empêche pas poursuivre des études en droit puis de réussir brillamment dans les affaires. Son ascension sociale est actée véritablement vers le milieu des années 90 quand il devient le premier associé noir d'un cabinet d'avocat, spécialisé en droit minier et commercial.

C’est en 2004 que Motsepe a acheté une part de 51% dans l’équipe de foot Sundowns. Il prendra par la suite le contrôle total des géants de Tshwane en achetant la part restante pour devenir l'unique propriétaire du club.